accords Accord du participe passé d'un verbe pronominal

Bien que les verbes pronominaux soient toujours conjugués avec être, la règle d’accord de leur participe passé est différente des autres contextes avec être.

 



Comment reconnaitre un participe passé en contexte pronominal ?

 

Un verbe est en contexte pronominal lorsqu’il est construit avec un pronom personnel complément (me, te, se, nous, vous) qui représente la même chose ou la même personne que le sujet. Dans ce cas, il doit se conjuguer avec l’auxiliaire être, ce qui n’est pas le cas dans un contexte non pronominal :

Pronominal
Non pronominal
Elles se sont rencontrées à Liège. Elles les ont rencontrés à Liège.
Nous nous sommes lavé les mains. Nous leur avons lavé les mains.

 


 


Règle d’accord à suivre en deux étapes


La règle d’accord en contexte pronominal suit presque la même logique que celle du participe passé employé avec avoir.

La première étape consiste donc à chercher le complément d’objet direct.


1. Si le verbe a un complément d’objet direct (COD présent)
Si le COD est placé avant le verbe, on accorde le participe avec ce COD.
Si le COD est placé après le verbe, le participe passé reste invariable.

C’est donc dire que, si le COD est présent, la règle est la même qu’avec avoir.

Elles se sont amusées toute la journée.
Ils se sont raconté des histoires toute la soirée.
Voici les histoires que se sont racontées Jean et Luc hier.


Exceptions.
— Le participe passé des verbes s’écrier, s’exclamer et aussi (emploi plus rare) se récrier s’accorde toujours avec le sujet, même s’il y a un COD.



2. Si le verbe n’a pas de complément d’objet direct (COD absent)
Lorsqu’on ne trouve pas de COD au verbe pronominal, l’accord de son participe passé dépend du rôle du pronom personnel réfléchi qui l’accompagne.

Si ce pronom personnel complément (me, te, se, nous ou vous) est un complément d’objet indirect (COI), le participe reste invariable.

Elles se sont parlé pendant deux heures.

Les nouvelles se sont succédé à un rythme fou.


Sinon, le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet. On dit alors que ce pronom est sans fonction logique, ou essentiel.

Elle s’est enfuie de chez elle.


Exceptions.
— Le participe passé des verbes se plaire, se complaire, se déplaire et se rire est toujours invariable, peu importe le rôle du pronom complément.

 

 

(En savoir plus : Druite informatique inc.)



 

 

Nous contacter

contact

Newsletter




Recommander ce site

Facebook Twitter Google Bookmarks 
Création : Essence Rare - Développement/Référencement : Abdc Informatique